Découverte-mag n°14

Notre dernier magazine imprimé à consulter ou télécharger !

A la recherche du temps gagné 

image-1

« A la recherche du temps gagné » est une expression que notre éditeur a utilisée une fois dans notre magazine, mais dans un tout autre contexte. Plus que jamais, il l’interprète comme une tentative de maximiser le temps disponible, de le mettre à profit de manière productive et significative. Cette fois-ci, il l’utilise à bon escient en vous relatant l’œuvre monumentale de Raphaël Colicci. Raphaël est un véritable puits de science agricole. Son conservatoire d’arbres et de plantes est unique en son genre : déjà plus de 1684 espèces sauvées et il ne compte pas en rester là !

Les interviews exclusives pour Découverte magazine vous en apprendront davantage sur son prodigieux projet humanitaire « Cultiver l’eau pour cultiver la terre » au Cap Vert, dans l’île Maio qui, justement n’a plus une goutte d’eau.

Durant tout ce 2e semestre de l’année 2023, Raphaël Colicci ,qui transforme le rien en tout, nous prouvera que tout est possible pour réparer la terre et les humains. Magique !

La rédaction  

Raphael Colicci et Edgar Morin

Raphaël Colicci (à gauche) et le célèbre philosophe Edgar Morin qui a fêté ce 8 juillet 2023 son 102e anniversaire 

Chère amie lectrice, cher ami lecteur, regardez cette bande-annonce où vous découvrirez Raphaël dans son domaine, accompagné de ses amis Pierre Rabhi et Edgar Morin

L’Hérault  

C’est l’un des plus beaux départements de France. Regardez : https://www.youtube.com/watch?v=EVwT0Tt0Uk0 

Saint Privat, en juillet. Climat méditerranéen. A quelque 50 kilomètres de la plage la plus proche de Palavas-les-Flots. Ici, cigales et grillons chanteurs emblématiques de la région s’en donnent à cœur joie. C’est sans doute le grillon qui émet le chant le plus rythmé. Accroché aux rochers, sur les contreforts du Larzac, ce petit village est le dernier avant les Causses. C’est l’un de ces villages où la route s’arrête au cœur d’un univers minéral sans égal. Ici, on est ailleurs, au calme, en pleine nature. Les forêts de chênes ont repris leurs droits, fertilisant les anciennes terres à moutons, chèvres et vignes et ce même si l’hégémonie des pins menace encore l’équilibre. C’est entre les Salces et Saint- Privat, deux des trois villages de la commune que s’érige le plateau de la Bruyère des Salces.   

Un éclat de couleur sur toute la propriété

AB : C’est donc là que ton épouse Babeth et toi, mon cher Raphaël, que vous vous êtes installés depuis plus d’un quart de siècle, n’est-ce pas ?  

RC : Babeth et moi avons acquis le seul terrain disponible à l’époque –en 1989 –, et nous nous y sommes installés en 1996. Tous nos amis et bien évidemment tous les agriculteurs du coin étaient persuadés que ces quelques 10 hectares de terre étaient totalement impropres à toute culture. Il faut bien avouer que l’on ne pouvait pas leur donner tort. Les analyses du sol de l’époque démontraient que cette terre était stérile, dépourvue de matière organique, présentait un pH à 4 d’acidité. Le comble, c’est qu’elle avait non seulement de l’argile non agricole mais que la roche-mère présente sur tout le terrain se situait à 30 à 40 cm sous la surface. Compacte et sans la moindre faille.  

Babeth au milieu de l’oliveraie avec Myrtille, jument lusitanienne et Quatard, hongre barbe-arable ainsi que Bella et Venus de race Border Collie

AB :  En fait un terrain sans vie. Alors que maintenant c’est un pur paradis végétal et arboricole ! Donc au début une vraie galère, non ?  

RC : Non, même pas ! Bien au contraire, ma motivation n’en fut que renforcée. Le problème c’est que je ne savais pas par quoi commencer. Redonner la vie à ce lieu exceptionnel me semblait certes être un défi titanesque à relever, mais je souhaitais vraiment m’enraciner dans ce lieu magique, si j’ose dire.  

AB : Et alors ?  

RC : Eh bien, j’ai écouté mon instinct. Il fallait créer ma première oliveraie, juste à l’entrée du terrain, sur à peu près 1,5 hectare.  

AB : A l’aide d’une pelle mécanique, puisque la roche semble indomptable ?  

RC : Tu parles ! Je n’avais pas grand-chose. Juste un vieux tracteur et une remorque. J’ai arraché du sol plus de trois cents tonnes de pierres dont les plus lourdes ne se situaient fort heureusement, pas trop loin de la surface.  

AB : Tu m’as dit un jour que c’était un rêve. N’était-ce pas plutôt un cauchemar ? 

RC : Mais non ! J’avais 45 ans à l’époque et je sentais que me jeter dans ce labeur-là me permettrait enfin de réaliser mon vieux rêve, celui de créer une ferme totalement autonome.  

AB : Lorsqu’on demande à l’intelligence artificielle ce qu’est une ferme autonome, on obtient la réponse suivante : Dans une ferme autonome, des robots agricoles et des drones peuvent être utilisés pour semer, planter, récolter, pulvériser des pesticides, surveiller les cultures et effectuer d’autres tâches agricoles. Les données collectées par les capteurs sont analysées par des algorithmes d’intelligence artificielle, ce qui permet de prendre des décisions éclairées pour optimiser les rendements et minimiser les pertes.  

RC : (Eclate de rire comme moi d’ailleurs) Hahaha ! Elle est bien bonne celle-là. Moi, je voulais construire une maison avec des matériaux sains, sans perturbations électro-magnétiques. Je voulais aller vers l’indépendance énergétique et tout cultiver en biodynamie pour diminuer au maximum les intrants. Ou si tu préfères, être en autonomie alimentaire et en résonance avec notre environnement.  

AB : Chère amie lectrice, cher ami lecteur, regardez cette bande-annonce où vous découvrirez son domaine et ses amis Pierre Rahbi et Edgar Morin

à suivre  

Pour en savoir davantage https://www.oleatherm.com/babeth-et-raphael-colicci-ii/ 


Partagez cet article !
Total
0
Shares
Laisser un commentaire
Précédent
Vacances : la check-list ultime pour ne rien oublier !
livres-plage

Vacances : la check-list ultime pour ne rien oublier !

Voilà les vacances approchent et on aimerait partir au plus vite en vacances !

Suivant
La trousse de secours naturelle 100% huiles essentielles !
Aromathérapie

La trousse de secours naturelle 100% huiles essentielles !

Vous avez adopté les huiles essentielles (ci-après HE) et vous ne pouvez-plus

Vous pourriez aimer aussi :