Découverte-mag n°14

Notre dernier magazine imprimé à consulter ou télécharger !

Lu pour vous

Lu pour vous - Raphael Colicci

Vous avez été nombreux à apprécier les interviews de Raphaël Collici. Voici le dernier  qui date de décembre 2023 :

Au cours de l’année, vous avez aussi pu lire, combien, grâce à sa passion et sa clairvoyance, Raphaël a ressuscité à Saint-Privat, dans l’Hérault, une terre jadis totalement stérile. Depuis, Raphaël y a planté un conservatoire d’oliviers, de grenadiers, de vignes, de kakis, d’agrumes… et de plantes nourricières. Des espèces rustiques, cultivées en biodynamie et sélectionnées non seulement pour leur productivité, mais aussi pour leur richesse en polyphénols, en anthocyanes, en vitamines. Raphaël Collici se consacre aussi corps et âme à son projet humanitaire à Maio, au Cap Vert. Pendant les fêtes de fin d’année, notre éditeur a donc lu, et relu cet ouvrage grand format et magnifiquement illustré. Et c’est très enthousiaste qu’il peut vous en parler. La rédaction.  

Disons d’emblée que l’ouvrage de Raphaël est magnifique ! Son format 30 x 25 cm permet de fabuleuses illustrations réalisées par Annie Cassez. D’ailleurs, l’auteur ne dit-il pas que sans elle, la talentueuse artiste et sans ses magnifiques illustrations, son livre serait bien fade ? Typiquement lui ! Il fait preuve d’une telle humilité et d’une modestie exemplaire qui forcent notre respect et l’estime à son égard.   

Et ce ne sont pas les préfaces de France Guillain et de son ami Pierre Rabhi qui diront le contraire !

PIERRE RAHBI ET SON AMI RAPHAEL COLICCI

Raphael partage ses recherches, avec de nombreux spécialistes en médecine, des passionnés des plantes et des jeunes en quête de projets qui ont du sens. 

Raphael-Colicci
Raphaël Colicci
Anne-face-à-Raphaël
 Annie Cassez, la talentueuse illustratrice

Raphaël nous apprend dans son livre– comme déjà dit, richement illustré –, que dès l’origine de l’humanité, les éléments qui constituent le microbiote sont présents sur Terre. La nature est comme un vaste espace de jeu microbiotique. Parler de l’existence d’un microbiote de la terre, de l’air ou de l’eau n’est en rien farfelu, nous dit-il. C’est pourquoi respecter notre terre et son environnement, c’est respecter le microbiote de tous et être conscient de son rôle essentiel pour notre santé. « A partir d’un sol stérile, sans matière organique, patiemment enrichi d’engrais vert, de déchets végétaux, de pâturage d’animaux, de vie puisée dans le non visible avec les micro-organismes, les champignons mycorhiziens, la vie secrète du sol lui est apparue comme un don du ciel. La vie était là, en attente. Il a donc créé le lien pour que notre terre s’harmonise. Après une dizaine d’années d’efforts, observer cette terre nourricière, pleine de force de vie qui entre dans le cycle de la fertilité, ainsi qu’observer l’abondance, l’incroyable diversité des fruits et légumes et les bienfaits de ces produits sur la santé, l’amène aujourd’hui à constater que les forces de vie du sol sont les mêmes que celles qui sont au plus profond de nos « tripes. 

Il s’est créé des synergies entre la Terre Mère et les humains. Nos deux microbiotes, nos deux terrains, sont intimement liés. De l’humus à l’humain il n’y a qu’un pas… 

Cette approche sensible de la permaculture, de l’agroécologie, a fait prendre conscience à Raphaël Colicci que cela ne concernait pas que les sols.  

Elle « retourne » notre terre intérieure, interroge notre substrat, ce qui symboliquement nous fait « pousser ». Ce sol difficile à cultiver le renvoie à sa façon d’être, à tout ce que la vie a de plus profond au sens même de l’existence. Raphaël l’a abordé au début « en force » et puis, peu à peu, il est devenu plus sensible à observer partout où il y a un beau lien, sujet à mettre son intérieur en culture, à faire grandir sa « graine d’être » jusqu’à ce qu’elle devienne un arbre immense, dont les racines vont au centre de la terre et la ramure touche la cime du Cosmos.  

Chaque expérience contractée a fait pousser en lui le fruit le plus précieux. 

Raphaël raconte dans cet ouvrage exceptionnel comment il a constitué des conservatoires de variétés anciennes de fruits et de légumes. Il nous fait ainsi découvrir ce que peuvent nous offrir les conservatoires notamment de l’olivier, du kaki, des vignes résistantes ou de la grenade mais pas rien que…  

Et la grenade …

Les fruits oubliés  

Ce vaste chapitre qui débute en page 72 par l’abricotier est une merveille d’informations. Raphaël nous livre à chaque page les valeurs nutritionnelles, les vertus médicinales, les usages et, bien sûr, ses coups de cœur. Raphaël nous dit que l’abricot est le symbole de Vénus et qu’il éveille la passion amoureuse. Du coup – comme l’on dit à présent –, il vénère l’abricot qui selon lui, est le fruit de la tonicité et de la longévité. Puisse-t-il en manger des tonnes, lui qui est un véritable puits de science.  

© Annie Cassez 
abricot-fruits-oubliés

Les régions du monde où il y a le plus d’abricotiers sont l’Asie occidentale, l’Asie centrale, le Maghreb et l’Europe du Sud. On trouve aussi des abricotiers en Amérique du Nord, en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande, mais en quantités plus faibles 

Le Goumi du Japon (en page 124) 

J’ai certainement dû manger ce fruit à la fois sucré et acidulé au Japon, mais comme je n’ai pas parcouru toutes les îles de l’archipel, c’est en étudiant l’ouvrage de Raphaël que je me suis souvenu. Comme quoi la saveur de fruits peut évoquer dans votre esprit des réminiscences de voyages.  

goumi-fruits-oubliés
© Annie Cassez 

La Nigelle (page 142)  

Je vous le disais plus haut, Raphaël est un vrai puits de science. Je suis émerveillé par son savoir, même si j’en avais déjà l’expérience en allant le trouver de temps en temps à Saint-Privat. Il nous parle de « l’or des pharaons », cette huile aux vertus incomparables… Je ne vous en dis pas plus… captivant !  

nigelle-fruits-oubliés
© Annie Cassez 

Maio, au Cap-Vert  

Comment ne pas parler une fois de plus de Maio et de l’incommensurable œuvre humanitaire qu’accomplit Raphaël Colicci ? Pour vous mettre tout de suite dans l’ambiance, écoutez la chanteuse aux pieds nus :  

La transformation du désert de l’île de Maio est le défi que relève Raphaël avec brio. Voilà un homme rare, qui a su allier non seulement l’excellence et la simplicité, mais encore la compétence et la générosité. Il accomplit des exploits remarquables dans son domaine, sans jamais ne se vanter ni se mettre en avant. De plus, qualité de plus en plus rare de nos jours, il est toujours à l’écoute des autres, prêt à partager ses connaissances et à aider ceux qui en ont besoin. A mon humble avis, il mérite grandement tous les honneurs et toutes les louanges, même s’il n’en réclame aucun. 

Il m’est difficile de trouver les mots idoines pour lui exprimer mon admiration. Aussi ne vous dirai-je que trois mots : c’est un homme d’exception, un modèle à suivre : bref, un être d’exception ! 


Pour les commandes en France et UE, https://domaine.oleatherm.com/boutique/

Pour les commandes en Suisse : https://www.scriptis-editions.com/produit/les-fruits-oublies-raphael-colicci/

Par Scriptis Editions, Prix spécial Découverte mag CHF 36.- (au lieu de CHF 42.-) + frais de port à domicile CHF. 10.-

PUB-ABONNEMENT-PART-WEB

Remise supplémentaire aux abonnés !

Partagez cet article !
Total
0
Shares
Laisser un commentaire
Précédent
Pure beauté hivernale ✨❄️
ilia-bronskiy-hiver

Pure beauté hivernale ✨❄️

En hiver, la nature se pare d’une splendeur silencieuse, où la douce

Suivant
La réalité des effets provoqués par les champs électro-magnétiques
justice-recadre

La réalité des effets provoqués par les champs électro-magnétiques

Notre confrère, Le Monde, avait déjà publié des reportages intéressants à

Vous pourriez aimer aussi :