Découverte-mag n°14

Notre dernier magazine imprimé à consulter ou télécharger !

TINTIN, L’AVENTURE IMMERSIVE

BEAULIEU_TINTIN_EXPO_Palais-Beulieu_Lausanne

Hergé a toujours été visionnaire, car dès 1973, il a dénoncé la pollution sous toutes ses formes et il se pose incontestablement en précurseurs de la défense de l’environnement. Depuis cette date emblématique, il a milité contre toutes les formes de violence et ce pour la libération de la femme et surtout pour l’ouverture au monde. Notre éditeur, tintinophile par excellence, s’est réjoui de s’immerger, – une fois de plus –, dans l’univers de Tintin au Palais de Baulieu, à Lausanne. La rédaction 

© Photo, Découverte magazine réalisée à l’occasion de sa visite du 27 janvier 2024  

Je devais avoir 7 ans et je lisais déjà couramment, lorsque mon papa m’abonna à Tintin. Je l’accueillais du facteur en même temps que ma maman, qui elle, recevait La femme d’aujourd’hui (de l’époque). Nous nous installions alors tous deux sur le grand divan et lisions nos magazines avec délectation. Le personnage de Tintin, c’est l’immédiateté de sa vivacité. Dans l’œuvre d’Hergé, l’humour est absolument inimitable. Enfin déjà, ce qui me plaisait le plus dans les fabuleuses aventures de Tintin, c’était l’exotisme. Au début d’un album, je ne savais pas où il irait. En Arabie ? En Inde ? En Amérique ?  

Mais laissez-moi vous raconter la genèse de cette exceptionnelle immersion tintinesque. Après le succès de sa première grande exposition immersive à Lausanne Viva Frida Kahlo, présentée en hiver 2022-2023 – Opus One Expo1 est revenu au Palais de Beaulieu en automne 2023 pour y présenter « Tintin, l’aventure immersive ». Avant d’entrer au cœur de l’aventure immersive, une partie introductive présente quelques-uns des éléments qui composent l’univers de la mythique série de bandes dessinées. La fameuse fusée Tintin, haute de 6 mètres, attend les visiteurs dès l’entrée dans l’espace exposition. Construire une fusée Tintin de cette taille fut une performance ! Brillante de tous ses carrés rouges et blancs, il est certain que cette fusée fera rêver plus d’un visiteur.  Rappelons les mots joyeux du professeur Tournesol : « Ah ! mes amis !… Quelle aventure !… Quelle aventure ! ». N’oublions pas non plus de mentionner la bande sonore très réussie et entièrement élaborée par Start Rec, agence de création sonore2

« Tintin, l’aventure immersive » est donc une promesse d’une relecture singulière et immersive de l’œuvre d’Hergé. Elle permet ainsi pour les nouvelles générations qui ne connaîtraient pas assez Tintin de se plonger dans l’univers créatif et fictionnel de l’un des plus grands auteurs de bande dessinée du XXe siècle. Et pour les centaines de milliers de tintinophiles – comme moi – de s’y replonger avec bonheur.  

L’AVENTURE IMMERSIVE

Quel est le meilleur personnage… 

… de tous les 24 albums à part Tintin, lui-même ? Sans doute le capitaine Haddock ! On voit ses défauts, ses faiblesses, ses qualités. Et puis Milou, bien sûr. Enfant et même senior maintenant, les mimiques de Milou ont le don de m’amuser. Voyez plutôt : 

L’œuvre extraordinaire d’Hergé … © Photo : Timon-Bachmann  

Je dirai que l’extraordinaire dans l’œuvre d’Hergé, c’est qu’il crée un monde sans frontières. Il passe non seulement les frontières géographiques, mais au demeurant il franchit toutes celle qui révèlent nos différences. Non seulement il fait mieux que de s’intégrer dans les espaces qu’il parcourt, mais il fait surtout corps avec eux. A chaque destination, Tintin fait sa « mue » (si l’on peut dire), car il adopte les tenues traditionnelles pour mieux se fendre dans la foule.  Et pour sillonner notre Planète bleue, Tintin emprunte tous les moyens de transport imaginables. Je pense à l’hydravion jaune Short S. 25 Sunderland  ou au Carreidas 160 (du Vol 714 pour Sydney ou au petit sous-marin du professeur Tournesol pour l’exploration des abysses.

L’hydravion jaune Short S. 25 Sunderland  … © Photo : Timon-Bachmann  

Dans Tintin en Amérique, Tintin effectue sa première traversée de l’Atlantique à bord d’un paquebot auquel Hergé ne donne aucun nom.  

© Photo, Découverte magazine réalisée à l’occasion de sa visite du 27 janvier 2024  

Toutefois, il est patent qu’il s’est inspiré du Normandie. Nos lecteurs savent que la mer et les paquebots sont deux de mes autres passions auxquelles je m’adonne encore très régulièrement. A l’instar de Tintin, j’ai le voyage dans l’âme. Pour toutes celles et ceux qui souhaitent partager ces deux passions, je rappelle qu’il existe une coédition Le Temps et Historia intitulée Tintin et la mer et un autre hors-série non moins captivant, intitulé Tintin A la découverte des grands ports du monde édité par Ouest-France.    

En tout cas, l’immersion m’a rappelé tout ce que je dois à ce fabuleux génie que fut Hergé. 

INFORMATIONS PRATIQUES

TINTIN, L’AVENTURE IMMERSIVE  Jusqu’au 11 février 2024, Exposition tous publics Palais de Beaulieu, 1004 Lausanne (Halle 35) Av. Bergères 10

Partagez cet article !
Total
0
Shares
Laisser un commentaire
Précédent
Les incomparables saveurs des fruits oubliés 
raisin-grappes-soleil-david-kohler

Les incomparables saveurs des fruits oubliés 

Notre contributeur Raphaël Colicci continue d’étonner nos innombrables lecteurs

Suivant
La beauté d’Hélène  
helene-femme-belle

La beauté d’Hélène  

La première nouvelle intitulée « L’artiste » a beaucoup plus à nos lectrices et

Vous pourriez aimer aussi :