Découverte-mag n°14

Notre dernier magazine imprimé à consulter ou télécharger !

L’hygiène électromagnétique… une gageure ?  

hygiene-eletromagnetique-relais-ondes

La pollution électromagnétique est un phénomène qui suscite autant d’interrogations que de controverses. Les sources de pollution électromagnétique sont multiples et proviennent principalement de l’activité humaine et du progrès technologique. Parmi les plus courantes, mentionnons les antennes de téléphonie mobile, les connexions wifi, les lignes à haute tension, les radars, les multiples connexions que l’on trouve surtout dans les véhicules totalement électriques, dont le bluetooth. L’hygiène électromagnétique est une démarche visant à prendre conscience des risques liés à notre environnement électromagnétique et à agir dans le sens d’une meilleure qualité de vie. Elle implique une responsabilité individuelle et collective face aux choix technologiques qui nous concernent. « Est-ce vraiment une façon intelligente de gérer une pollution environnementale, dont la charge croit en permanence ? » se demande notre spécialiste en la matière.  A nouveau ses réflexions nous interpellent. La rédaction  

Les effets de la pollution électromagnétique sur les êtres vivants ne sont pas encore tout à fait clairement établis. Certaines études suggèrent que les champs électromagnétiques peuvent provoquer des troubles neurologiques, des altérations du système immunitaire, des effets cancérogènes ou des perturbations du sommeil. Il est vrai que ces hypothèses sont controversées et nécessitent donc des confirmations scientifiques, mais nullement biaisées par des intérêts de lobbies. L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) a également lancé des études spécifiques sur l’exposition humaine aux champs électromagnétiques émis par les lampes fluorescentes compactes et sur l’impact sanitaire des principales sources de champ électromagnétique en environnement résidentiel.  

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît le caractère peut-être cancérogène des champs électromagnétiques statiques et d’extrêmement basse fréquence, mais demande davantage de recherches pour les technologies plus récentes. Qui se font toutefois attendre ! 

L’hygiène électromagnétique 

Inventé en 1973 par Martin Cooper, le téléphone portable a été critiqué comme un gadget coûteux et superflu, qui nuisait à la vie privée et à la sociabilité. Symbole de progrès technologique et social ? Pas si sûr ! Au tout début, des visionnaires ont même dénoncé ses effets néfastes sur la santé ou sur l’environnement.

Certes, le téléphone portable est actuellement un objet indispensable, qui permet de communiquer, de s’informer, de se divertir, de travailler ou de se géolocaliser. Mais pensez aux accros au téléphone portable. Ces personnes ont une utilisation excessive et compulsive de leur smartphone, au point de négliger d’autres aspects de leur vie, comme les relations sociales, le travail, le sommeil ou la santé. Lisez ce que le comte de Grandvaux exprime dans son dernier article intitulé « Quand l’incompréhension s’installe »

Selon une étude réalisée en 2017, près de 10% de la population suisse serait accro au téléphone portable, et 40% présenterait un risque d’addiction. Les jeunes sont particulièrement touchés par ce phénomène, qui peut affecter leur développement cognitif, émotionnel et social. Les symptômes typiques de l’addiction au téléphone portable sont d’abord le besoin irrépressible de consulter son smartphone à tout moment et en toute circonstance. Ensuite l’angoisse ou l’irritabilité en cas de séparation ou d’impossibilité d’accès à son smartphone. Ou encore le déni ou la minimisation du problème et de ses conséquences.

Il aura donc fallu 50 ans pour que ceux qui alertaient au début des dangers que pouvait constituer le téléphone portable n’aient pas si tort que cela. Aujourd’hui, l’avènement de la 5G est certes une technologie de rupture, car censée décupler les débits, diviser par 10 la latence des temps de réponses, mais en même temps elle décuple la densité de connexions aux nouveaux objets connectés, devenant eux-mêmes des objets ô combien polluants. 

L’hygiène électromagnétique est donc un ensemble de pratiques visant à réduire l’exposition aux champs électromagnétiques artificiels, qui peuvent avoir des effets néfastes sur la santé et le bien-être. Ces champs électromagnétiques sont générés par de nombreux appareils et installations électriques, tels que la masse incroyable des téléphones portables, les antennes-relais, les lignes à haute tension, les écrans, les micro-ondes, les radars ou les compteurs intelligents. 

Des effets encore mal connus ? 

Les effets des champs électromagnétiques sur le vivant sont effectivement encore mal démontrés. En plus, ils font l’objet de controverses scientifiques.

hygiene-femme-bureau-mal-tete

Cependant, certaines études ont montré que ces champs peuvent perturber le fonctionnement des cellules, des organes et du système nerveux, et provoquer ou favoriser des maladies telles que le cancer, la leucémie, la dépression, l’allergie ou le stress. D’ailleurs, grâce à ces études, les mécanismes d’action sont de mieux en mieux mis en évidence.

hygiène-femme-nuit-sommeil-perturbe

Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres aux champs électromagnétiques et peuvent développer des symptômes variés, comme des maux de tête, des troubles du sommeil, de la fatigue, des vertiges ou des palpitations. On parle alors d’électrohypersensibilité ou d’électrosensibilité.

Je les ai évoqué dans mes derniers articles, selon que les seuils de tolérance sont atteints ou pas. 

N’oublions pas que les CEM – pour leurs aspects non thermiques –, engendrent un stress oxydatif important, et ce de façon passive, indolore. Autrement dit, vous subissez sans vous en rendre compte. Il y aura une agglutination des globules rouges et surproduction de fibrine pour les protéger en conséquence, alors que ce n’est pas le rôle de la fibrine et avec les risques thrombotiques qui en découlent. La baisse de l’immunité est alors rapide. Il se produit un stress global passif avec déclenchement de la cascade arachidonique1 bien connue des personnels de santé et de biologie, avec production permanente d’adrénaline, de cortisol. Autrement dit, même assis dans votre salon, avec production d’insuline, vous subissez une inflammation globale du corps, y compris une potentielle acidification. C’est exactement ce qu’il se passe quand vous passez trop de temps devant les écrans. 

La diminution de production de mélatonine, induite indirectement par calcification et atrophie de la glande pinéale, influe directement sur le sommeil. Tous ces effets sont cumulatifs. Ce ne sont que quelques exemples de ce qui se passe biologiquement et physiologiquement. Cela démontre surtout que la seule hygiène électromagnétique ne suffit plus, car si elle protège un peu, elle ne répare toutefois pas, alors que le corps des humains, mais aussi des animaux à besoin d’être réparé. 

Quant à l’aspect thermique de ces CEM, pourquoi certains parlent-ils  de micro-onde géant ? Plongez une grenouille dans de l’eau froide et faîtes chauffer… c’est exactement la même chose, et vous connaissez toutes et tous cette expérience. Sachez que la fréquence de vaporisation de l’eau se situe vers 22,23 GHz…imaginez ! 

Quelques recommandations  

En voici quelques-unes : Éloignez les sources de champs électromagnétiques de son corps et de son lieu de sommeil. Evitez de porter son téléphone portable sur soi (poche du coeur ou près des organes génitaux) ou de le poser près de votre oreiller. Eloignez les lampes de chevet ou les réveils électriques du lit, débranchez les appareils électriques inutiles la nuit, etc. Limitez la durée et la fréquence d’utilisation des appareils émetteurs de champs électromagnétiques. Préférez les appels courts et espacés avec votre téléphone portable, utilisez le mode haut-parleur ou un kit mains libres filaire.  Evitez les conversations dans les zones de faible réception ou dans les transports en commun, etc. Utilisez de préférence un ordinateur fixe plutôt qu’un ordinateur portable ou une tablette. Préférer une connexion filaire à une connexion sans fil (Wi-Fi, Bluetooth), etc. Toutes ces recommandations sont, bien sûr, simples à suivre, mais ne suffisent pas. Et les contraintes au jour le jour peuvent laisser place à l’oubli de surcroît.

Il conviendrait aussi de se reconnecter à la terre et à la nature. Marcher pieds nus sur l’herbe ou le sable pour se décharger de l’électricité statique accumulée dans le corps, s’exposer à la lumière naturelle du soleil pour réguler son horloge biologique et son humeur

hygiene-femme-marche-herbe

Il serait sage de pratiquer une activité physique en plein air pour oxygéner ses cellules et stimuler son système immunitaire. L’évolution de notre environnement nous place actuellement en présence de dangers face auxquels notre système immunitaire est démuni.

Nous avons sans cesse mentionné les ondes électromagnétiques. Il y a évidemment aussi la pollution de l’eau et de l’air, les produits chimiques dans notre alimentation, les microparticules ayant envahi notre quotidien. Le drame, c’est que, génétiquement, notre système immunitaire n’a quasi pas eu le temps de s’y adapter.  

Le diagnostic électromagnétique doit être effectué par un professionnel sérieux. Il convient en effet de dépister les personnes au sein de leur environnement en mettant en relief les conséquences sur le cerveau le cœur, le sommeil, etc… 

weprotect-coordonnees

Philippe MARGOUX MENNERET 


web: www.weprotect-health.com
email: contact@weprotect-health.com

Tél. pour la Suisse:  +41 (0)78 259 15 05

Tél. pour la France:  +33 (0)2 55 89 02  04

Partagez cet article !
Total
0
Shares
Laisser un commentaire
Précédent
L’ARTISTE
artiste-accordeon

L’ARTISTE

Découvrez le premier épisode d’un feuilleton extraordinaire

Suivant
Transformez Votre Vie avec l’Autohypnose “Active”
hypnose-femme-esprit

Transformez Votre Vie avec l’Autohypnose “Active”

Saviez-vous que l’autohypnose “active” peut être la clé pour

Vous pourriez aimer aussi :