Découverte-mag n°14

Notre dernier magazine imprimé à consulter ou télécharger !

Sous le signe de la beauté…

acide-hyaluronqiue-kevin-laminto
@Kevin Laminto

L’acide hyaluronique est une substance naturellement présente dans le corps humain. Il se trouve dans divers tissus et organes, peau comprise, dans le liquide synovial (le liquide lubrifiant les articulations), les yeux, les cordes vocales, le cordon ombilical…

Au niveau de la peau, l’acide hyaluronique est présent dans le derme[1] où il agit comme une éponge pour maintenir l’hydratation et la fermeté de la peau. Toutefois, avec l’âge et l’exposition aux rayons UV du soleil, la quantité d’acide hyaluronique dans la peau diminue, ce qui, au fil des années, va entraîner une perte de volume, des rides et des ridules. Et comme aujourd’hui, tout le monde – hommes comme femmes – veut avoir l’air jeune, cela pose un problème qui impacte toute la société occidentale.

Sociétés de médecine et agences européennes de sécurité des médicaments et des produits de santé alertent le public et les professionnels des graves dangers de certaines pratiques de soins esthétiques. Yves Rebaud a mené l’enquête. La rédaction

De quoi s’agit-il ?

À la suite d’injections « sauvages » d’acide hyaluronique ou de toxine botulique dans le visage, les dermatologues et autres médecins spécialisés sont de plus en plus souvent amenés à soigner des patientes (bien que les hommes soient aussi de plus en plus fréquemment concernés) présentant des nodules, des infections ou des nécroses cutanées. Les ophtalmologues interviennent lorsque l’acide hyaluronique passe dans un vaisseau sanguin, car il y a alors un risque de cécité.

Kit-injection-acide-hyaluronique

L’achat sur Internet d’ampoules injectables d’acide hyaluronique est bien sûr fortement déconseillé, d’autant que leur provenance et leur composition exactes sont rarement mentionnées.

Il est dangereux d’effectuer soi-même de telles injections ou de se les faire injecter par des personnes qui ne sont pas des médecins spécialisés.

Pourquoi ? Parce que ces pratiques impliquent une formation spécifique et une connaissance parfaite de l’anatomie du visage, de ses nerfs, de ses vaisseaux et de ses muscles. Ces paramètres sont cruciaux, car ces produits ne s’administrent qu’en des points bien précis.

Mais encore

Comme nous l’avons dit plus haut, l’acide hyaluronique est une substance naturellement présente dans l’organisme ; il a des propriétés hydratantes, lubrifiantes et anti-inflammatoires. C’est un composant important du tissu conjonctif, des cartilages et de la peau.

Au niveau des articulations, l’acide hyaluronique confère au liquide synovial son élasto-viscosité, qui permet le mouvement, l’absorption des chocs et le transport des nutriments nécessaires au cartilage. Avec l’âge, la quantité d’acide hyaluronique dans le liquide synovial diminue, ce qui peut entraîner une usure provoquant des douleurs articulaires (arthrose) que le spécialiste pourra soulager au moyen d’injections d’acide hyaluronique directement dans l’articulation.

L’acide hyaluronique est également utilisé en médecine esthétique pour réduire les rides et ridules, notamment autour de la bouche, du nez et des yeux. Il peut également être utilisé pour augmenter le volume des lèvres et pour améliorer l’apparence de certaines cicatrices.

Injection-acide-hyaluronique-visage-femme

Il est également important pour les yeux, formant un film protecteur qui réduit les frictions entre la paupière et la cornée.

Dans les cordes vocales, l’acide hyaluronique aide à maintenir la flexibilité et l’élasticité des tissus, ce qui est important pour la production de la voix.

Quels sont les dangers liés à l’acide hyaluronique ?

Rappelons-nous que tout acte médical, si minime soit-il, comporte un certain nombre d’incertitudes et de risques. L’acide hyaluronique peut-il être considéré comme sûr lorsqu’il est utilisé dans les règles de l’art par des professionnels qualifiés et expérimentés en médecine esthétique ? Oui, mais relevons que l’on manque encore de recul quant à son utilisation à long terme. Les médecins ne cachent pas qu’il y a des risques d’effets secondaires lors de l’utilisation d’acide hyaluronique dans le contexte de soins esthétique.

La complication la plus classique, ce sont les granulomes. Il s’agit de petits nodules indurés, plus ou moins sensibles, qui apparaissent souvent le long d’une ligne d’injection, et sont caractérisés par l’apparition de kystes et d’infections au visage. Ils sont perceptibles au toucher, souvent visibles et bien souvent très inesthétiques, ce qui n’est vraiment pas l’objectif recherché.

Que s’est-il passé ? Tout simplement une réaction inflammatoire localisée imprévisible, évoluant par poussées. Les granulomes peuvent apparaître quelques jours à quelques semaines après l’injection. La plupart du temps ils diminuent puis disparaissent en quelques semaines. Mais on ne peut en avoir la certitude, car ces effets secondaires peuvent survenir plusieurs mois ou même plusieurs années après l’injection et sont difficiles à traiter.

Après chaque injection, du tissu cicatriciel se forme. Si le produit est mal injecté ou injecté en trop grande quantité, il y a un risque de nécrose des tissus ou d’enkystement irrégulier. 

Il est par conséquent tout à fait possible que le résultat ne soit pas à la hauteur des attentes de la personne.

Une réaction allergique peut également se produire, avec un prurit (démangeaisons), des rougeurs, un gonflement ou des douleurs sur le site de l’injection.

Une réaction inflammatoire aiguë ou chronique est également toujours possible après une injection secondaire dans une zone ayant déjà été injectée avec d’autres produits, surtout lorsqu’ils ne sont pas résorbables.

Il existe bien sûr également, comme lors de tout geste invasif, un risque d’infection si l’injection n’a pas été effectuée dans les règles de l’art.

Après l’injection, il est courant de présenter des œdèmes, des rougeurs ou une pâleur, des irrégularités de la peau, une sensibilité, des ecchymoses… Certes ces désagréments devraient disparaître. Mais en combien de temps ? Nul ne le sait, chaque individu réagissant différemment.

Comment minimiser les risques ?

Une injection d’acide hyaluronique n’est en aucun cas un acte anodin.

Il y a d’abord les risques classiques liés au produit lui-même. En effet, la majorité des problèmes potentiels sont inhérents au produit et aux réactions qu’il peut induire de façon imprévisible et aléatoire.

Ensuite, il existe des dangers spécifiques à la technique d’injection. Il peut s’agir d’une mauvaise maitrise de l’acte chirurgical, du choix d’un acide hyaluronique inadapté ou du non-respect des indispensables mesures d’hygiène.

Kit-injection-beauté

Choisir un médecin qualifié, formé spécifiquement à ces techniques d’injection et sachant sélectionner le produit le mieux adapté à votre cas réduira ces risques sans évidemment les supprimer totalement.

Il convient par ailleurs de suivre toutes les instructions de soins post-traitement.

Il importe de noter le nom du produit injecté et son numéro de lot afin de pouvoir en informer un autre praticien éventuellement amené à vous prendre ultérieurement en charge. Votre médecin se doit de vous indiquer le nom du produit injecté et d’en conserver la traçabilité. Il devrait aussi rédiger un bref rapport médical à l’intention de votre médecin de famille.

Enfin, un dernier conseil avisé 

Renoncez aux injections d’acide hyaluronique dans les situations suivantes : terrain allergique, maladie auto-immune ou inflammatoire aigue importante, hépatite C, injections antérieures de produits non dégradables, grossesse et allaitement.


[1] Le derme est la couche la plus profonde de la peau

Partagez cet article !
Total
0
Shares
Laisser un commentaire
Précédent
Paysages et personnages limousins
Soir orageux dans la lande limousine | Soir orageux en Limousin, Raphaël Gaspéri

Paysages et personnages limousins

C’est le 2e volet du récit de Raphaël Gaspéri, imaginé par notre experte ès

Suivant
Conférences offertes « Voyage au cœur du soi » par Jacques Bauer
proue-star-clipper

Conférences offertes « Voyage au cœur du soi » par Jacques Bauer

Lors du voyage lecteur “Croisière à la découverte des plus beaux trésors

Vous pourriez aimer aussi :