Photo de couverture : Nicolas Kontos©.

Rudolf Schenker, guitariste du groupe Scorpions. Photo par Nicolas Kontos.
Rudolf Schenker, guitariste du groupe Scorpions. Photo par Nicolas Kontos©.

Ça commence souvent avec un bel arpège. Une guitare branchée sur un chorus. Un ampli à lampes. Des notes égrénées, calées sur un métronome fantôme s’envolent dans les couloirs de ma mémoire. Un tempo lent mais appuyé déclenche le duo basse-batterie, en osmose et en retenue. Et puis une voix. Cristalline, un peu éraillée, unique. Les paroles se posent sur une mélodie lancinante et l’instant d’après, la magie opère. Chansons d’amour, psalmodies de l’absence ou blues du musicien en tournée qui ne sait plus dans quelle ville il joue ce soir, elles résonnent comme une plainte. Des mots qui nous transportent dans des souvenirs, douloureux parfois, mais qui savent aussi esquisser en nous les prémisses du bonheur. Parce que les chansons tristes peuvent rendre… heureux !

Les 5 meilleures ballades rock de Scorpions

En ce beau week-end qui célèbre l’amour et les amoureux, j’aurais pu vous dévoiler les cinq cadeaux tendance pour la Saint-Valentin ou comment ébahir son amoureux/se pour pas cher mais, la rédaction de Découverte m’a laissé carte blanche. Ils sont partis en week-end au ski parce qu’il y a trop de neige pour le golf. Alors, je me suis dit que j’allais vous concocter une petite sélection de ballades dont vous me direz des nouvelles. Et, lorsqu’on parle de ballades rock, vous pensez instantanément à… Bon Jovi! …Alors oui, certes, Bon Jovi a composé de sulfureuses ballades. Toutefois, au risque d’en vexer quelques uns (et quelques unes surtout), aujourd’hui je vous entraîne sur les traces d’un (autre) groupe mythique de hard rock : Scorpions.

Je vous conseille donc de vous mettre bien à l’aise sous un plaid, seul(e) ou à plusieurs et de vous laisser bercer par ces magnifiques ballades rock.

Bonne fête les amoureux de la vie!

1. When the smoke is going down

When the smoke is going down figure sur l’album Blackout qui fêtera en mars 2022 son quarantième anniversaire. Le solo de guitare qui oscille parfois à la justesse de la note est somptueux.

“I climb the stage again this night
‘Cause the place seems still alive
When the smoke is going down”

Klaus Meine

2. Holiday

Je n’ai pas hésité un traître instant lorsque j’ai découvert la vidéo suivante. Attention: il est dangereux de la regarder sur la durée du morceau car elle peut provoquer des nausées ou pire, vous hypnotiser. D’autant plus que l’intérêt de ce bijou est ailleurs: c’est la version vynil. Si vous montez le son, vous entendrez quelques timides craquements. Et ça, c’est “priceless”!

“Let me take you far away
Y’ou’d like a holiday”

Klaus Meine

J’aime ce solo agonisant qui meure dans un fade out qui n’en finit pas. Il cloture ainsi l’album Lovedrive.

3. Always somewhere

À l’instar de Holiday, Always somewhere figure sur l’album Lovedrive, sorti le 25 février 1979. La pochette (un brin tendancieuse pour l’époque) est l’oeuvre du talentueux et regretté photographe Storm Thorgerson et de son studio Hipgnosis. Ensemble, ils ont créé les pochettes d’albums les plus créatives de l’histoire du rock. Mais ça, c’est une autre histoire…

Always somewhere est une ballade sulfureuse dont les paroles évoquent la solitude d’un musicien en tournée, loin de celle qu’il aime. Voici la version remasterisée en 2015.

“Another morning another place
The only day off is far away
But every city has seen me in the end
And brings me to you again”

Klaus Meine

4. Wind of change

Dans les années 80, Scorpions fut l’un des premiers groupes de rock occidental à aller jouer en Russie. Le point d’orgue sera le Moscow Music Peace Festival les 12 et 13 août 1989 où le groupe se produit devant plus de 100 000 spectateurs. Lorsque j’écoute les paroles de Wind of Change, je ne peux m’empêcher d’y voir un lien. Et vous?

“Follow the Moskva
down to Gorky Park
Listening to the wind of change

An August summer night
Soldiers passing by
Listening to the wind of change”

Klaus Meine

Wind of change figure sur l’album Crazy world paru en 1990.

5. Still loving you*****

Alors là, je vous gâte. C’est la cerise sur la gâteau. La grande classe en cinq étoiles! Non content de vous livrer la version originale, je vous offre en bonus le clip original de 1984. On peut y admirer la V-guitar mythique de Rudolf Schenker. MTV n’était pas encore diffusée en France mais il y avait les enfants du rock!

Épilogue

J’espère que cette sélection sans prétention vous aura fait passer un agréable moment. Car, au delà de l’écoute à proprement parler, la musique est une brise qui nous porte vers des cieux un peu plus cléments.

À cette étape de l’article, je me rends compte que j’aurais pu vous dresser une biographie sommaire du groupe, mais là, j’ai la flemme. Je vous renvoie donc vers Wikipedia qui vous donnera toutes les infos utiles sur ces orfèvres de la ballade rock: Scorpions.

Et puis surtout, aujourd’hui encore plus qu’à n’importe quelle autre date du calendrier:

si vous aimez quelqu’un,
dites-le lui.

1 COMMENTAIRE

  1. Tout l’intérêt d’un magazine en ligne est de pouvoir offrir au lecteur ce genre de moment. Outre l’écriture et l’humour de l’auteur dont je ne se lasse pas, l’interactivité de cet article m’a permis de commencer ma journée d’une manière des plus agréable. Prenez le temps de vous laisser porter, vous ne le regretterez pas!