J’aurais pu, au nom de la rédaction, vous souhaiter plein de bonnes choses, comme tous ces messages que vous verrez fleurir sur votre page facebook, instagram ou sur votre téléphone. Mais, ça ne me ressemblerait pas. Alors, en ce début de décennie titubante, je vous envoie ces quelques phrases, comme une bouteille à la mer avec, à l’intérieur, une carte au trésor ou tout simplement un message d’espoir.

Je vous souhaite l’amertume pour connaître le bonheur, la jalousie pour savourer l’empathie, des nuits froides et obscures pour être éblouis par le lever du jour, quand les premiers rayons du soleil viennent caresser les visages de sa tiédeur réconfortante,

Je vous souhaite de souffrir pour apprécier l’apaisement et la douceur de ce que la vie nous offre chaque jour comme un cadeau unique,

Je vous souhaite l’affront, la trahison pour savourer la loyauté, la fidélité et le soutien ineffable des vrais amis,

Je vous souhaite la folie pour connaître la raison,

Je vous souhaite le doute pour recevoir la foi,

Je vous souhaite des instants de lucidité et d’omniscience, pour ouvrir furtivement les yeux sur les secrets de l’univers,

Je vous souhaite de reconnaître le bonheur lorsqu’il frappe à votre porte, de le saisir et de l’étreindre avant qu’il ne s’évapore dans la turpitude de ce monde à la dérive,

Je vous souhaite de reconnaître vos erreurs, de ne pas les porter comme un fardeau trop lourd mais de les assumer pour en tirer l’expérience qui vous rendra meilleur et surtout plus humble,

Je vous souhaite de sourire à la vie, de l’apprécier comme un voyage au long cours où c’est vous qui choisissez les escales et la destination,

Je vous souhaite d’arrêter de courir après le temps qui s’enfuit,

Je vous souhaite l’affront, la trahison pour savourer la loyauté, la fidélité et le soutien ineffable des vrais amis,

Découvrez ici d’autres articles de Philippe Monnier.

Je vous souhaite de sourire à la vie, de l’apprécier comme un voyage au long cours où c’est vous qui choisissez les escales et la destination,

Je vous souhaite de ne plus subir et de devenir, non seulement l’acteur, mais le réalisateur de votre vie, d’en écrire les pages selon votre inspirations et vos envies,

La montagne en automne
© AdobeStock

Je vous souhaite de flâner pendant des heures dans la torpeur apaisante d’un sous-bois un après-midi d’été,

Je vous souhaite d’accepter ce que vous ne pouvez pas changer et d’oublier les trahisons,

Je vous souhaite de vous souvenir qu’un jour, on vous a dit que vous ne valiez rien et de porter cet anathème comme une fierté plutôt qu’un fardeau. Qu’il vous motive à donner le meilleur de vous-même en toute circonstance,

Je vous souhaite de ne jamais céder à la tentation de vous installer dans la concupiscence, l’envie et la jalousie, tous ces poisons qui nous tuent de l’intérieur,

Je vous souhaite de connaître, au moins une fois, le grand amour, le vrai, de lâcher prise et de vous abandonner au bonheur et à la jouissance de la vie, en symbiose totale avec l’univers,

Je vous souhaite de ne jamais perdre espoir, d’avancer contre vents et marées pour toucher du bout des doigts l’absolu et de vous épanouir dans l’aventure de la vie qui a été écrite pour vous,

Je vous souhaite de vous souvenir qu’un jour, on vous a dit que vous ne valiez rien et de porter cet anathème comme une fierté plutôt qu’un fardeau. Qu’il vous motive à donner le meilleur de vous-même en toute circonstance,

Je vous souhaite un épilogue heureux, une fin paisible et sans regret, avec la sérénité éprouvée par ceux qui ont fait ce qu’ils avaient à faire, entourés de ceux qui vous aiment,

Enfin, je vous souhaite de donner de l’amour, autant d’amour que possible car c’est la seule ressource inépuisable que l’univers nous offre,

Découvrez d’autres articles de Philippe Monnier.